Chaque pays se caractérise par le mouvement d’espèces défini. Le capital avance à l’intérieur du pays, ainsi qu’entre du dehors et est déduit du pays. La partie de la balance de l’État reflète les mouvements du capital lié à l’entrée et sortie du pays, c’est pourquoi a reçu le nom de la balance du mouvement des capitaux et les crédits. La même partie de la balance contient les informations sur les crédits reçus ou donnés à d’autres pays, sur les lignes droites et портфельных les investissements, sur les paiements monétaires (les dividendes, les paiements selon les emprunts et les crédits), entrant à cause de la frontière et payé à l’étranger. Les entrées se reflètent dans la partie lucrative, le reflux des moyens – en conséquence, dans la partie de dépense. D’après les données de cette partie de la balance on peut juger sur les changements de l’économie du pays, autant le reflux du capital excède l’affluence des moyens, quel niveau des investissements, quelle valeur des revenus selon les crédits donnés et les investissements, si n’est pas surévaluée la somme des crédits reçus de l’étranger.

janvier 22, 2013 at 12:00 by master
Category: Статьи